Endémie, exposition à la hausse, cas isolés

Distribution géographique

Depuis la détection de la maladie de Lyme en 1975 à Old Lyme, au Connecticut, l’incidence de la maladie a considérablement augmenté, la maladie s’est propagée à grande échelle et est maintenant la maladie transmise par tique la plus répandue en Amérique du Nord. Il existe des populations établies de tiques transmettant la maladie de Lyme au Canada. On retrouve des populations de la tique occidentale à pattes noires un peu partout en Colombie-Britannique, mais surtout dans la région des basses terres, sur l’Île de Vancouver et dans la vallée du Fraser. Des populations établies de tiques à pattes noires ont également été découvertes dans le sud-est du Québec, dans l’Ontario du Sud et de l’Est, dans le sud-est du Manitoba et dans certaines régions du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.1

Incidence à la hausse chez le chien

L’incidence de la maladie de Lyme chez le chien correspond à l’augmentation de l’incidence de la maladie chez l’humain. Il n’existe toutefois aucun système national pour déterminer l’incidence de la maladie de Lyme chez le chien. Par conséquent, il est important de se fier aux données sur la maladie de Lyme chez les humains pour avoir une meilleure idée du risque d’exposition et d’infection possible chez les chiens. En fait, le risque d’infection par la maladie de Lyme semble être plus élevé chez les chiens que chez les humains.

Maladie de Lyme actuelle chez l’humain

Depuis 2010, les cas de la maladie de Lyme chez les humains doivent être signalés à l’Agence de santé publique du Canada et un rapport mensuel de la maladie est disponible sur le site web de l’Agence à www.phac-aspc.gc.ca.

Avant 2010, chaque chapitre provincial de l’Agence de santé publique devait tenir compte de l’incidence de la maladie de Lyme dans sa province respective.

Maladie de Lyme actuelle chez le chien

La maladie de Lyme a été identifiée chez le chien en 1984 à Old Lyme, au Connecticut (États-Unis) et n’a pas cessé de se propager. Dès qu’un chien entre en contact avec des animaux infectés, comme des petits mammifères, des chevreuils et un vecteur de tique, le risque de contracter la maladie de Lyme augmente.

Ce qu’il faut savoir

  1. On estime que 50 pour cent des chiens de régions endémiques pour la maladie sont infectés par la bactérie Borrelia burgdorferi4
  2. Près de 75 % des chiens non vaccinés dans les régions endémiques finiront par obtenir un test positif pour la maladie de Lyme et nombre d’entre eux auront la maladie dans l’année qui suit3
  3. Les chiens sont 50 à 100 fois plus susceptibles que les humains d’entrer en contact avec des tiques porteuses de la maladie14
  4. Le nombre de chiens infectés par la bactérie Borrelia burgdorferi est probablement plus élevé que le nombre rapporté car, bien souvent, les chiens ne présentent aucun signe de la maladie
  5. Les chiens passent plus de temps dans des milieux infestés par des tiques, même dans leur propre cour
  6. Le risque de contracter la maladie de Lyme est probablement plus élevé chez le chien que chez l’humain

Quel est le risque dans votre région?

Pratiquez-vous dans une région endémique pour la maladie de Lyme chez les humains, ou dont le risque d’exposition est à la hausse ou les cas sont isolés? L’emplacement de votre pratique et le lieu de résidence de vos clients peuvent vous aider à déterminer le niveau de risque des chiens de votre pratique.

Si certains de vos clients demeurent dans des régions endémiques ou dont le risque d’exposition est à la hausse, ou visitent ces régions, vous devriez être à l’affût de la maladie et évaluer le risque de la maladie de Lyme du chien.

Déterminer le risque de maladie de Lyme chez le chien

map
Région géographique Niveau de risque Ce qu’il faut savoir
Endémique Majorité des chiens à risque et le risque est omniprésent
  • Les trois quarts des cas chez les humains sont contractés aux alentours du domicile3
  • Près de 75 % des chiens non vaccinés dans cette région finiront par obtenir un test positif pour la maladie de Lyme et nombre d’entre eux auront la test positif pour la maladie de Lyme et nombre d’entre eux développeront la maladie.3
Exposition à la hausse Nombreux chiens à risque et le niveau de risque varie
  • La maladie de Lyme peut être présente dans des régions sauvages ou des écosystèmes peuplés de chevreuils, dans des zones urbaines et les banlieues
  • Les chiens de ces régions peuvent représenter des sentinelles de la maladie de Lyme chez les humains
Cas isolés Certains chiens sont à risque et le risque est présent dans certaines régions
  • La maladie de Lyme peut être présente dans des régions sauvages ou des écosystèmes peuplés de chevreuils, dans des zones urbaines et en banlieue
  • Les chiens de ces régions peuvent représenter des sentinelles de la maladie de Lyme chez les humains

Soyez au courant de l’incidence de la maladie de Lyme dans votre région

Les vétérinaires se doivent d’être au courant de l’incidence de la maladie de Lyme dans leur région et le seul moyen est d’entreprendre un programme de dépistage de la bactérie Borrelia burgdorferi. Vous pouvez commencer par consulter les autres cliniques de votre région et demander au personnel s’ils ont détecté des cas de la maladie de Lyme chez des chiens. Vous pouvez également consulter le rapport mensuel sur la maladie au site www.phac-aspc.gc.ca.

Un programme de prévention efficace contre la maladie transmise par tiques, y compris la vaccination contre la maladie de Lyme, est le seul moyen de protéger les chiens vivant dans des régions endémiques et d’exposition à la hausse.

Facteurs de risque - discussion
Gestion du risque dans les trois types de région.

retour au début de la page

Les chiens
ne présentent souvent
aucun signe
de la maladie de Lyme
Le risque d’exposition à la maladie de Lyme est probablement plus élevé chez le chien que chez l’humain
La maladie de Lyme a été observée dans les dix provinces canadiennes
case study 1
case study 2
×

Avis de rejet de responsabilité

Vous vous apprêtez à quitter le site Web de Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd./Ltée [« BICL »]. Le site rattaché ou tout autre site associé à un lien contenu dans un site rattaché n’est pas sous le contrôle de BICL. BICL n’est pas responsable du contenu d’un tel site, des changements ou mises à jour apportés à un tel site ni de la collecte et du traitement de tout renseignement personnel sur un tel site. De plus, BICL n’est pas responsable pour la diffusion Web ou toute autre forme de transmission reçue de tout site rattaché. Ce lien vous est fourni à titre pratique seulement et son inclusion ne sous-entend aucunement que BICL l’approuve.

Annuler Continuer