Maladie de Lyme

Prévalence

Incidence à la hausse de la maladie de Lyme

Identifiée chez les humains en 1975 à Old Lyme, au Connecticut, puis chez les chiens en 1984, l’incidence de la maladie de Lyme n’a cessé d’augmenter chez les humains et les chiens depuis en raison de la propagation des tiques infectées par les chevreuils et les souris. On estime que 50 % des chiens demeurant dans les régions endémiques sont infectés par la borréliose de Lyme.4

Il n’existe aucun système visant à tenir compte de l’incidence annuelle de la maladie de Lyme chez les chiens, mais l’incidence chez les humains est répertoriée par l’Agence de santé publique du Canada (ASPC) depuis 2010.

Étant donné que les tiques ne font pas la distinction entre les humains et les chiens, l’augmentation de l’incidence de la maladie de Lyme chez les humains s’applique probablement aux chiens également.

La maladie de Lyme chez l’humain

  • Les cas de maladie de Lyme doivent être signalés au Canada depuis 2010.
  • La maladie de Lyme est la zoonose à transmission vectorielle la plus fréquemment rapportée dans la zone tempérée de l’Amérique du Nord, soit jusqu’à 23 000 cas déclarés par année aux États-Unis. La majorité de ces cas se manifestent dans les états du Nord-Est et du Nord central, dont plusieurs longent la frontière canadienne.1

La maladie de Lyme chez le chien

  • Près de 75 % des chiens non vaccinés dans une région endémique finiront par obtenir un test positif pour la maladie de Lyme et nombre d’entre eux auront la maladie dans l’année qui suit.3
  • Le risque d’exposition à la maladie de Lyme est sans doute plus élevé chez les chiens que chez les humains, puisque les chiens passent plus de temps à l’extérieur où ils peuvent entrer en contact avec des tiques.

Carte géographique de la propagation de la maladie

Vivez-vous dans une région endémique pour la maladie de Lyme chez l’humain, dans une région où le risque d’exposition est à la hausse ou dans une région dont les cas de la maladie sont isolés? Vous pouvez déterminer le risque de votre chien en examinant la région où vous demeurez.

map
Région géographique Risque d’exposition Niveau de risque Ce que vous devez faire
Endémique Majorité des chiens à risque et le risque est omniprésent Près de 75 % des chiens non vaccinés dans cette région finiront par obtenir un test positif pour la maladie de Lyme et nombre d’entre eux auront la maladie dans l’année qui suit3 Consultez votre vétérinaire qui saura vous recommander un programme efficace de prévention des maladies transmises par les tiques, y compris un vaccin contre la maladie de Lyme
Exposition à la hausse Nombreux chiens à risque et le niveau de risque varie selon le mode de vie et la géographie Les cas de la maladie de Lyme chez les humains ont plus que doublé dans ces régions entre 2006 et 2007 et des études récentes indiquent un plus grand nombre de cas chez les chiens que prévu (parasitologie vétérinaire) Consultez votre vétérinaire pour savoir quel est le risque pour votre chien et pour des conseils sur un programme efficace de prévention des maladies transmises par les tiques, y compris un vaccin contre la maladie de Lyme
Cas isolés Certains chiens sont à risque et le risque est présent dans certaines régions Consultez votre vétérinaire qui saura vous recommander un programme efficace de prévention des maladies transmises par les tiques, y compris un vaccin contre la maladie de Lyme Demandez à votre vétérinaire si des cas de la maladie ont été signalés dans votre région (chez des humains et des chiens). Si vous prévoyez visiter des régions endémiques ou à risque d’exposition à la hausse avec votre chien, consultez votre vétérinaire avant de partir.
retour au début de la page

 

 

 

 

 

 

Les chiens
ne présentent souvent
aucun signe
de la maladie de Lyme
Le risque d’exposition à la maladie de Lyme est probablement plus élevé chez le chien que chez l’humain
La maladie de Lyme a été observée dans les dix provinces canadiennes
Fact Facts
Lyme diease threat in your area
×

Avis de rejet de responsabilité

Vous vous apprêtez à quitter le site Web de Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd./Ltée [« BICL »]. Le site rattaché ou tout autre site associé à un lien contenu dans un site rattaché n’est pas sous le contrôle de BICL. BICL n’est pas responsable du contenu d’un tel site, des changements ou mises à jour apportés à un tel site ni de la collecte et du traitement de tout renseignement personnel sur un tel site. De plus, BICL n’est pas responsable pour la diffusion Web ou toute autre forme de transmission reçue de tout site rattaché. Ce lien vous est fourni à titre pratique seulement et son inclusion ne sous-entend aucunement que BICL l’approuve.

Annuler Continuer